les onze chiens contre la Belgique - TCKMAROC

  • scoop.it

les onze chiens contre la Belgique

Au lendemain de la qualification des Bleus pour les demi-finales

de la Coupe du monde, aux dépens de l’Uruguay (2-0), Lucas Hernandez

se projetait déjà sur le match contre la Belgique. Comme d’habitude,

le jeune latéral s’est montré direct ce samedi en conférence de presse.

«Il y a quelques mois, vous n’étiez pas encore international. Aujourd’hui, vous vous apprêtez à disputer une demi-finale de Coupe du monde.

Qu’est-ce que ça représente pour vous ?

C’est quelque chose d’inimaginable. Il y a six mois, je n’imaginais même pas être en sélection. Maintenant qu’on est demi-finales, il faut profiter au maximum et

prendre du plaisir parce que si ça se trouve, on n’y reviendra plus jamais.

Comment voyez-vous le match face à la Belgique ?

C’est une très grande sélection, on le sait. Ils ont de très grandes individualités, avec Eden Hazard et Romelu Lukaku notamment. Il faudra être très attentifs

défensivement parce qu’ils se projettent très vite vers l’avant. On sait ce qu’on a à faire, on va essayer d’être très concentrés pour essayer de les battre. On sait

que ça ne sera pas facile mais pour eux non plus.

«En demi-finales, il n’y a pas favoris»

Comment comptez-vous défendre face à Eden Hazard ?

On a déjà éliminé le meilleur joueur du monde (Lionel Messi) en huitièmes face à l’Argentine, il n’avait pas touché le ballon. (Rires de la salle). Quoi ? C’est la vérité.

Il faudra qu’il touche le moins de ballons possible.

Thomas Meunier sera suspendu contre vous, qu’est-ce que cela va changer ?

On sait que c’est un très grand joueur, on le voit évoluer en club (PSG) et en sélection, il fait des grands matches. On aura la chance qu’il ne soit pas là mais le joueur qui

le remplacera sera au niveau voire au-dessus.

La Belgique est devant vous au classement FIFA (3e contre 7e) et vient d’éliminer le Brésil, la considérez-vous comme favorite ?

Sincèrement, pas du tout. Ce sera du 50-50. En demi-finales, il n’y a pas favoris. Elle est devant nous au classement, mais nous avons des jeunes talentueux. Que le meilleur

gagne.

Tout le monde se pose la question en France, mais au sein du groupe, vous dites-vous : « on va être champions » ?

On ne se le dit pas mais on sait tous qu’on peut l’être. On est tous des grands joueurs, on est ambitieux. Quand on dispute une Coupe du monde, ce qu’on veut, c’est la gagner,

c’est normal. On sait que c’est possible, on est plus près que jamais. Il ne reste que deux matches. Il faut déjà passer la Belgique. On va tout donner pour essayer d’atteindre

cette finale. Vous verrez onze chiens sur le terrain, plus les trois qui vont entrer.»

H.S., à Istra

Related posts