Nouveau record de Serena Williams - TCKMAROC

LOGO TCKSlide thumbnail
  • scoop.it

Nouveau record de Serena Williams

Serena Williams a remporté Wimbledon pour la 7e fois de sa carrière samedi en dominant l’Allemande Angelique Kerber (7-5, 6-3)

serena williams

Après trois échecs consécutifs en Grand Chelem, Serena Williams a repris son irrésistible marche en avant ce samedi en dominant en finale de Wimbledon Angelique Kerber (7-5, 6-3) en 1h21. L’insatiable Américaine a remporté son septième titre à Wimbledon et égale les vingt-deux sacres en Grand Chelem de Steffi Graf, le record du plus grand nombre de trophées majeurs remportés dans l’ère professionnelle (depuis 1968).

Dominée en janvier par Kerber en finale de l’Open d’Australie, la cadette des Williams prend sa revanche. A 34 ans, elle est plus que jamais la patronne du tennis féminin. Elle semble bien partie pour désormais dépasser Steffi Graf. Prochain rendez-vous à l’US Open fin août, où elle tentera d’accrocher un 23e majeur à son incroyable palmarès. Le record absolu (24) est lui toujours détenu par l’Australienne Margaret Court. A bientôt 35 ans (fin-septembre), l’Américaine semble en mesure de faire mieux.

Sous les yeux de Beyonce et Jay Z, Kerber a dû sauver trois balles de break dès son premier jeu de service (1-1). L’Américaine a fait plier l’Allemande dans le douzième jeu du premier set (7-5). Kerber s’est procuré une balle de break à 3-3 dans la manche suivante mais Williams a servi deux aces et et a gardé les commandes (4-3), puis a breaké dans le jeu suivant, avant de s’écrouler, ivre de bonheur sur le gazon londonien. 

Dans une finale intense et assez disputée, Serena Williams a fait la différence grâce à son service. Elle été exceptionnelle dans ce secteur de jeu aujourd’hui avec 12 aces et 88% de réussite en premières balles. Contre 59% pour son adversaire. Elle a fait la pluie et le beau temps sur le Centre Court. Avec 39 coups gagnants et 21 fautes directes. Kerber a été plus régulière (9 fautes directes) mais beaucoup moins audacieuse (12 coups gagnants). La gauchère de 28 ans a opposé une défense tout terrain à l’Américaine mais, cette fois-ci, la puissance de Serena a fait la différence.

A l’issue de la rencontre, Serena Williams s’est présentée en conférence de presse avec son trophée. L’Américaine était soulagée d’avoir remporté son 22e Grand Chelem, après trois échecs d’affilée (US Open, Open d’Australie et Roland-Garros).

Que représente pour vous ce 22e titre?
«C’est un énorme soulagement. Je veux savourer ce moment. Mais au-delà du chiffre, c’était surtout une belle et réjouissante victoire aujourd’hui. C’était une superbe finale. J’ai dû travailler dur pour construire mes points. Elle ne m’a rien donné. Je suis arrivé ici avec un autre état d’esprit par rapport à l’Open d’Australie et à Roland-Garros. A Melbourne, Angélique avait vraiment mieux joué que moi. Aujourd’hui, je devais rester calme, avoir confiance en moi-même et jouer le jeu que je pratique depuis une dizaine d’années. J’ai ressenti un peu plus de stress dans le premier set. Après, j’étais mieux».

Vos trois précédents échecs en Grand Chelem vous ont-ils empêché de dormir?
«Cela m’a donné quelques nuits blanches en effet. J’étais tellement proche, au point de pouvoir sentir la victoire, et finalement cela ne se concrétisait pas. Je m’étais mise de la pression. Mon objectif, c’est de gagner au moins un titre majeur par an. J’ai eu des défaites difficiles. Mais, il fallait arrêter de se focaliser sur ces défaites. A chaque fois, ce n’était pas si mal. J’avais quand même joué une demi-finale (US Open) et deux finales (Melbourne, Roland-Garros). N’importe qui d’autre aurait été content. Sur les huit derniers tournois majeurs, je ne sais pas combien de finales j’ai jouées (7 pour 5 victoires)… C’est quand même impressionnant».

Comment vivez-vous le fait d’être une source d’inspiration pour des millions de jeunes filles?
«Tous les enfants ont des rêves. J’avais moi-même de grands rêves. Je ne venais pas d’un milieu aisé mais j’avais ces rêves et surtout de l’espoir. C’est ce dont chacun a besoin. Mais, aujourd’hui, par mon statut d’athlète, j’espère servir de source d’inspiration aussi bien pour les femmes que les hommes. Il ne faut pas enfermer nous enfermer dans une case. Les sportives de haut niveau sont des athlètes à part entière. Nous voulons être autant considérées que les hommes».

 

par le figaro

Related posts

5 Comments

  1. Pingback: Nouveau record de Serena Williams - TENNIS CLUB...

  2. Pingback: Wimbledon | Pearltrees

  3. Pingback: Wimbledon | Pearltrees

  4. Pingback: serena williams get a record - MensTennisForums.com

  5. Norris Cainion

    Serena Williams débute sur le circuit professionnel à l’âge de 14 ans, en septembre 1995 au tournoi de Québec. Cependant elle échoue en qualifications, battue par sa compatriote Annie Miller sur un double 1-6.

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *